Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Ne restez pas assis là !

Ne restez pas assis là !

Le 15 février 2014
Ne restez pas assis là !Ne restez pas assis là !
Rester assis trop longtemps, trop souvent, peut avoir de terribles conséquences sur votre santé. Qu'elles sont-elles ? Quelles solutions existent ? Informez-vous.
Ne restez pas assis là !

Nous savons qu’être assis trop longtemps est mauvais, d’ailleurs nous nous sentons intuitivement un peu coupable quand nous restons de longues heures dans notre canapé. 
Mais que se passe t-il exactement dans notre corps lorsque nous restons assis près de huit heures par jour ?
Beaucoup de choses, selon 4 experts américains, qui détaillent toute une série de troubles allant de la tête aux pieds.



TROUBLES ORGANIQUES

Maladie cardiovasculaire
En position assise prolongée, les muscles brûlent moins de matières grasses et le sang circule plus lentement ce qui permet aux mauvais acides gras de boucher plus facilement les artères. Cela favorise également l'hypertension artérielle et l'hyper-cholestérolémie.
Les personnes les plus sédentaires sont 2 fois plus susceptibles d'avoir une maladie cardiovasculaire que ceux maintenant une activité physique.

Pancréas hyperactif
Le pancréas est un organe abdominal produisant de l'insuline, une hormone permettant le transport du glucose, source d’énergie pour l’organisme.
Les muscles inactifs sont moins sensibles à l'insuline, le pancréas en produit donc toujours plus, ce qui peut provoquer de nombreuses pathologies, notamment le diabète.
D’après une étude de 2011, les effets néfastes de la position assise prolongée sur la production d’insuline peuvent apparaitre en seulement un jour.

Cancers
Des études ont montré que la position assise prolongée aurait un lien avec un risque accru des cancers du côlon, du sein et de l'endomètre. L’origine de ce phénomène n’a pas encore été clairement établie, mais une des théories est que l'excès d'insuline favorise la croissance cellulaire ; une autre avance que l’inactivité ralentirait la production des antioxydants naturels qui tuent les cellules néfastes et potentiellement cancérigènes : les radicaux libres.


TROUBLES DANS LE HAUT DU CORPS

Cerveau ralenti
Les muscles en mouvement pompent le sang frais et l'oxygène vers le cerveau et déclenchent la libération de toutes sortes de substances chimiques agissant sur nos capacités cognitives et notre humeur. Quand nous sommes sédentaires trop longtemps, tout ralentit, y compris le fonctionnement du cerveau.

Tension dans le cou
Si la plupart du temps vous êtes assis à un bureau au travail, baisser la tête vers votre clavier ou l’incliner pour maintenir votre téléphone sur votre épaule pendant que vous écrivez, peut endommager les vertèbres cervicales et conduire à des déséquilibres permanents.

Épaules et dos endolories
Le cou n’est pas le seul à  souffrir. Etre avachie sur votre chaise de bureau entraîne une surtension des muscles des épaules et du dos, en particulier le trapèze qui relie le cou aux épaules.


TROUBLES DU DOS

Colonne vertébrale rigide
Une colonne vertébrale qui ne pas bouge pas régulièrement devient rigide et les activités banales de la vie quotidienne peuvent alors devenir douloureuses, comme lorsque vous vous baissez pour ramasser quelque chose ou pour attacher vos chaussures.
Lorsque nous nous déplaçons, des disques souples qui se situent entre les vertèbres se dilatent et se rétractent comme des éponges, absorbant le sang frais et les nutriments.
Lorsque nous nous asseyons pendant une longue période, ces disques sont écrasés de façon inégale et perdent leur caractère spongieux. Les fibres de collagène composant le disque durcissent sur le pourtour afin de soutenir les tendons et les ligaments.

Lésion des disques intervertébraux
Les personnes restant en position assise prolongée ont davantage de risques de développer des hernies discales.
Les psoas sont des muscles très puissants, permettant la mobilité des lombaires, du bassin et des membres inférieurs. Ils ont également un rôle prépondérant dans la statique du bassin et de la colonne vertébrale. Ils s’insèrent sur la colonne lombaire, traversent la cavité abdominale et se finissent sur le fémur.
En position assise, ils se contractent et tractent la partie supérieure de la colonne lombaire vers l’avant. Le poids du haut du corps repose alors entièrement sur les tubérosités ischiatiques (les os situés au niveau des fesses, sur lesquels on s’assoie) au lieu d'être répartis tout  le long de la colonne vertébrale. Dans cette position, les disques intervertébraux sont ‘’pincés’’ en avant et refoulés vers l’arrière ce qui favorise la création d’hernie discale.


DEGENERESCENCE MUSCULAIRE

Abdominaux ramollis
Quand vous êtes debout, en mouvement ou bien simplement lorsque vous vous tenez droit en position assise, les muscles abdominaux vous aide à maintenir votre posture, mais quand vous êtes voûté sur une chaise ils restent inactifs.
Si les muscles du dos sont tendus et les abdominaux relâchés, cela peut augmenter la courbure naturelle de la colonne vertébrale lombaire et entraîner une hyperlordose, souvent source de douleurs lombaires.

Hanches tendues
La souplesse des hanches est importante dans le maintien de votre équilibre. Or lorsque vous restez en position assise prolongée, les muscles permettant la flexion de vos hanches sont constamment contractés. Ils se raccourcissent et se durcissent ce qui entraine une réduction de l'amplitude des mouvements des hanches, et donc de la longueur des foulées.
Des études ont montré que la diminution de la mobilité de la hanche est une des raisons principales pour lesquelles les personnes âgées ont tendance à tomber plus facilement.

Fessiers mous
En position assise, vos fessiers ne font absolument rien, et ils s'y habituent. Avoir les fessiers flasques nuit à votre stabilité, à votre capacité à marcher et à maintenir une foulée puissante.
 

TROUBLES DES MEMBRES INFERIEURS

Mauvaise circulation dans les jambes
Etre assis pendant longtemps ralentit la circulation du sang veineux et de la lymphe. Ceux-ci sont en partie drainés vers le haut du corps grâce aux mouvements des muscles des membres inférieurs et à l’impulsion du pied sur le sol. L’inactivité entraine donc une accumulation de fluides dans les jambes, pouvant occasionner des troubles circulatoires tels que les œdèmes de cheville, les varices ou bien, plus grave, les caillots de sang dangereux appelé thrombose.

Ramollissement des os
Les activités comme la marche ou la course à pied contribuent à la croissance des os du bassin et des membres inférieurs, ainsi qu’à les rendre plus épais et plus denses. Les scientifiques attribuent en partie la récente flambée des cas d'ostéoporose à un manque d'activité.

Position assise et mortalité
D’après une étude réalisée sur une durée de plus de 8 ans, les personnes ayant passé en moyenne 6h par jour devant leur télé verraient leur espérance de vie diminuée de 5 ans. Une autre étude montrerait que les gens restant assis plus de 6h par jour auraient environ 40% plus de risques de mourir dans les 15 ans que ceux restant moins de 3h assis.



BONUS
  • Un lien vers un PDF très instructif : cliquez ici
  • Un lien vers une vidéo qui vous explique comment bien être assis : cliquez ici
  • Image 1 : La meilleure position à adopter devant votre poste de travail.
  • Image 2 : quelques étirements à réaliser si possible toutes les heures.
Me contacter,
prendre un rendez-vous
Tél.   09 83 25 78 71
Port. 06 98 49 93 06